Siège social de BATIVERT situé au Haut de gué-gué à la CEEAC BP : 3889- Libreville (Gabon)
(+241) 01 0 73 09 75

NOS ENGAGEMENTS

La COOPAK est la branche agricole du groupe, basée au village Kabaga Bayi, dans la province du Haut-Ogooué
Notre vision pour ce projet est de valoriser le « Made in Gabon » via la production & la transformation de produits locaux afin de participer au développement des communautés rurales et accéder à l’autosuffisance alimentaire du pays.
À ce jour, la coopérative compte :

Berceau de la COOPAK, le village Kabaga Bayi fait constamment l’objet d’actions qui visent à développer et améliorer les conditions de vie des 150 agriculteurs (400 au plus fort des saisons) de la COOPAK que compte le village :

Construction d’une école maternelle et primaire pour les 80 enfants du village.
Dotations en fournitures et tenues scolaires tous les ans.
Ravitaillement mensuel du dispensaire en médicaments.
Développement d’un programme immobilier d’une cinquante d’habitations construite tous les ans.
Ouverture au monde, avec le wifi gratuit dans tout le village et la mise à disposition d’une salle informatique.
Organisation tous les ans de l’arbre de Noël pour les enfants de la COOPAK, etc.

SOCIETE pionnière de production à forte intensité de main-d’œuvre, la Coopak influe sur le développement économique et sur les conditions de vie de nombreuses personnes. Notre entreprise se trouve dans le champ d’interactions de différents groupes d’intérêts. Soucieux d’être un partenaire fiable pour nos clients, nos fournisseurs, comme pour les décideurs du monde politique, encore plus pour nos collaborateurs comme pour l’opinion publique, la Coopak s’est dotée de règles de comportement claires et obligatoires.

Fondée sur la responsabilité sociétale et citoyenne des entreprises, la Coopak a voulu se mettre plus que jamais au cœur de la société gabonaise et africaine en construisant un lien étroit entre l’entreprise, les populations et les autres parties prenantes.

En cultivant ses 5000 hectares de plantations en plein cœur des Plateaux Batéké et au groupement de village Kabaga-Bayi, loin des services sociaux de base, la Coopak a bien mesuré la responsabilité qui allait être la sienne dans l’accompagnement de l’État à garantir une offre de santé et d’éducation, pour son personnel et sa progéniture. Mais aussi pour l’ensemble des populations avoisinantes du canton Kayié.

La construction d’un dispensaire, son approvisionnement régulier en médicaments et la prise en charge salariale d’une infirmière est une contribution citoyenne de notre entreprise. En délivrant les soins de premières nécessités et les prises en charges de certaines pathologies, le dispensaire offert par la Coopak soutient par ailleurs la politique gouvernementale en matière de santé de proximité au bénéfice des populations.

 

Le préscolaire constitue de nos jours un maillon essentiel de la formation moderne de l’élite et du capital humain d’un pays. Consciente de cet enjeu, la Coopak a construit un bâtiment et ouvert un cycle préscolaire à Kabaga-Bayi. Comme pour le dispensaire, le personnel de cette préscolaire est rétribué par la Coopak. 

 

À la Coopak, se conformer aux lois en matière de respect de l’environnement n’est pas suffisant. L’entreprise s’est dotée de règles de comportement claires et des principes auxquels nos collaborateurs et cadres dirigeants adhèrent pleinement. C’est pourquoi nous intégrons dans la conduite de nos activités, les aspects environnementaux.

Nos principes de respect l’environnement, comme le non-usage d’engrais et la lutte pacifique contre les potamochères, ne sont pas seulement de lignes indicatives, mais des codes de conduite intangibles. Si nous devons les modifier en raison des contingences externes ou de décisions internes, nous le ferons savoir de manière claire et sans détour.